Flash n'est pas correctement installé !!

Get Adobe Flash player

Histoire

Un peu d’histoire…
Fully était déjà habitée dans des temps très reculés. Les vestiges et tombeaux retrouvés notamment à Branson, Mazembroz et Chiboz,... sont là pour le prouver.

L'éperon rocheux des Follatères revêtait une importance stratégique pour les Romains, qui y avaient installé un poste militaire.

Quelques siècles plus tard, Fully, de même que Riddes et Leytron, faisait partie de la châtellerie de Saillon (elle-même dépendante du Comte de Savoie). Dès 1475, la salterie de Branson fut rattachée au gouvernement de Saint-Maurice, suite à la conquête du Bas-Valais par les Haut-Valaisans. Les familles seigneuriales se succédèrent et ce, jusqu'en 1602.

Durant cette période, la vie fulliéraine fut des plus dures. La commune ployait sous les redevances et devait, en plus, supporter les catastrophes naturelles : ravines, inondations et le choléra, de sinistre mémoire.

En 1798, se dessine un désir de renouveau et de progrès. On fonde les premières écoles. On pratique également les premiers recensements permettant de connaître les noms des villages et hameaux : Fully, Mazembre, Saxé, Châtaignier, Branson, Randonnaz, Randonnaz-dessus, Beudon, Es Larzettes, Buitonnaz, Tschiéboz, Planuiz, Neulouz, Tassonier, La Forez, La Fontaine, Es Tassonnaires, Mayens Latan.

Endiguement du Rhône
Le XIXe siècle fut marqué par les événements politiques (Mouvement de la Jeune Suisse) et l'endiguement du Rhône. Pour celui-ci, Fully s'est vu attribuer plus de six kilomètres de douves à construire, ce qu'elle fit de 1862 à 1879. Durant cette période, Fully connut également deux très importantes inondations : en 1871 et 1897.

C'est d'ailleurs à cette époque (1867 exactement) que la population de Branson a affronté une épidémie de choléra. Une religieuse, Soeur Louise Bron, a soigné les malades en y laissant sa vie. En sa mémoire, le Foyer pour personnes âgées porte aujourd'hui son nom.

1917 représente une date historique pour les communes de Saillon et de Fully : 400 ha de marais sont rendus à la culture. A partir de 1921, les producteurs passent au mode de culture intensive dans la plaine, qui deviendra bientôt un important jardin fruitier et maraîcher.


Recherche

 




















































Liens utiles

>Journal de Fully
>Photothèque de Fully